+ 14,2 % soit 141,2 millions d’euros pour l’exportation des films français en 2004



Pour la deuxième année consécutive, le CNC publie les statistiques d’exportation des films français dont l’étude complète est disponible sur le site internet du CNC http://www.cnc.fr/d_stat/fr_d.htm

En 2004, les recettes de vente de films français à l’étranger progressent sensiblement, de 14,2 %, pour atteindre 141,2 M€. Les ventes de films récents représentent 78,2 % de l’ensemble des exportations. Les films de catalogue (produits avant le 1er janvier 2001) réalisent 21,8 % des recettes des films français à l’étranger.

En 2004, les trois premiers pays acheteurs de films français sont l’Allemagne, l’Italie et le Japon. Ces trois pays totalisent 40,6 % de l’ensemble des recettes d’exportation encaissées sur les films français. L’Allemagne demeure ainsi le premier marché d’exportation des films français avec 22,2 M€ de recettes, soit 15,7 % des encaissements totaux. L’Italie rapporte 17,7 M€, soit 12,5 % des recettes en 2004. Les recettes sont concentrées sur les films “ frais ” qui représentent l’essentiel du commerce avec ce pays. Avec 17,4 M€ de recettes, soit 12,4 % du total, le Japon, en troisième position, est un territoire stratégique pour les sociétés françaises.

L’Europe occidentale demeure le premier marché d’exportation du cinéma français. Elle génère 79,0 M€ de recettes en 2004. En valeur, l’Europe occidentale est ainsi un marché presque quatre fois plus important que celui de l’Asie ou de l’Amérique du Nord, respectivement en deuxième et troisième places du classement des zones géographiques.

Rapportant 21,5 M€ de recettes, l’Asie génère 15,2 % de l’ensemble des encaissements de l’année 2004. Les recettes en provenance d’Asie sont en progression de 13,9 %, croissance qui touche presque tous les pays de la zone à l’exception de la Corée du Sud. 81,4 % des recettes en provenance d’Asie sont le fait du Japon, marché clé pour le cinéma français.

Les recettes en provenance d’Amérique du Nord atteignent 17,2 M€ en 2004. Elles sont en baisse de 17,7 % par rapport à 2003. Cette baisse est liée à une absence de vente importante de film récent aux Etats-Unis (incluant ou non le Canada anglophone) et à une baisse de 23,1 % des recettes en provenance du Québec / Canada. Les recettes sur cette zone sont très dépendantes de la vente d’un ou deux titres. Avec le succès en 2005 de la Marche de l’empereur, les recettes en provenance d’Amérique du Nord devraient revenir à la hausse.

L’Europe de l’Est génère 9,8 % de l’ensemble des recettes des films français à l’exportation (13,8 M€). Les encaissements sont en hausse de 50,3 % par rapport à 2003, grâce à de bons résultats sur plusieurs pays de la zone. Sur l’ensemble de l’Europe de l’Est, les films de catalogue assurent 40,6 % des revenus d’exportation, soit l’un des taux continentaux les plus élevés.

L’Amérique latine génère 3,2 M€ de recettes d’exportation de films français en 2004, soit 2,3 % des recettes mondiales sur l’année. Les recettes sont en baisse de 15,2 % par rapport à 2003 mais représentent une part stable du marché.




le mercredi 18 janvier 2006
Contact presse  
CNC
Caroline Cesbron
CNC - Direction générale
Chargée des relations presse
Tél. : 01 44 34 34 71

Fax : 
01 44 34 38 87
Mél. : caroline.cesbron@cnc.fr