promotions
vide
L'Argent du charbon,de Wang Bing
 

Pierre Braunberger, producteur de films

(cinéma)

1992 , 3 x 54' , couleur , documentaire

Conception : Gisèle Braunberger,Pierre-André Boutang,Annie Chevallay,Laurence Braunberger,Serge Toubiana. Réalisation : Pierre-André Boutang. Production : Sodaperaga, FR3. Participation : CNC, ministère de la culture.

En trois parties qui retracent chronologiquement le cours de sa carrière, cet entretien passionnant avec Pierre Braunberger, mené dans son bureau par Pierre-André Boutang et Serge Toubiana, parcourt toute l'histoire du cinéma français. Les souvenirs de ce producteur, qui se qualifiait lui-même de "marginal", décoré en 1986, quatre ans avant sa disparition, de l'ordre du Mérite, sont émaillés de nombreuses images d'archives et d'extraits de films.

Son père médecin, ami de Louis Lumière, lui permet après la guerre de voyager pour apprendre un métier qu'il a très jeune décidé de faire : Londres, puis Los Angeles, où il intègre l’équipe d’Irving Thalberg à la MGM. De retour à Paris en 1924, il rencontre Renoir. Ce sera le début d'une longue collaboration ("Nana", 1926 ; "Une Partie de campagne", qui ne sort qu'en 1946). C'est l’amitié qui guide les choix de ce passionné du septième art : les films de Cavalcanti, "La Route est belle" de Robert Florey en 1929 (son premier "parlant"), "Forfaiture" (1937) de L'Herbier ; il s'est aussi "occupé" du "Chien andalou" (1928) de son ami Bunuel. En 1949, cherchant un renouveau dans le cinéma français, il s'implique dans le Festival des films maudits de Biarritz, mené par Cocteau, et rencontre alors Rouch et Reichenbach. Dans les années qui suivent, il produira les courts-métrages de Rivette, Varda et Resnais, puis "Tirez sur le pianiste" de Truffaut ou encore "Vivre sa vie" de Godard... M.G./ 


Eliane Ortel


Droit de prêt (réservé aux bibliothèques publiques) : Non

 

 

 

 

 

 

 

©  Images de la culture Copyright & Crédits