promotions
vide
L'Argent du charbon,de Wang Bing
 

Attraction universelle (L')

(sciences humaines & faits de société)

2000 , 12' , couleur , fiction

Réalisation : Erik Bullot. Production : Atelier d'Ivry, Cinéastes associés. Participation : ministère de la Culture et de la Communication (DAP).

Observateur des physiques élémentaires du cinéma, Érik Bullot s’attache ici aux facultés d’attraction et de répulsion des corps – les planètes ouvrent la danse et en livrent l’exemple canonique. Surgissent également une funambule et son fil, une jongleuse et ses balles, entre autres vignettes. Le cinéma se retrouve ici au plus près de ses qualités fondamentales, art jubilatoire du déséquilibre.

Le cinéma n’a sûrement déployé au cours de son histoire qu’une part infime de ses possibilités ; avant que ne s’imposent les canons du montage hollywoodien, que le romanesque du siècle passé n’exerce sa formidable influence, ses promesses étaient autrement nombreuses. Les films d’Érik Bullot organisent la recherche de ce lieu primitif, d’où l’on rouvrirait cet éventail des possibles : la perspective bien sûr n’en est pas historique, mais engage plutôt une ontologie du cinéma. Ainsi de cette "attraction universelle" - secret du mouvement - qui renvoie forcément à la danse des objets et des corps. Mais le film fait plus que rendre compte du mouvement. En lui naissent d’autres forces : chorale des voix et des langages, kaléidoscope des plans et des images, dialogue des textes (Newton, Epstein...) et des musiques. En lui s’accusent d’autres gravités, s’organise une autre physique, pour peu, comme ce film y invite, qu’on puisse "accomplir une nouvelle révolution". 


Mathieu Capel


Droit de prêt (réservé aux bibliothèques publiques) : Oui

 

 

 

 

 

 

 

©  Images de la culture Copyright & Crédits